Live chat apple sexe

15-Feb-2017 09:45 by 9 Comments

Live chat apple sexe

Pendant ce temps, Angela verse le contenu d’une petite fiole dans la coupe de sa tante. À mon âge, ce qui me manque, c’est plutôt le temps pour le dépenser… Louise, qui n’a pas entendu, entreprend avec difficulté d’ouvrir le paquet. Si ce bon Docteur Müller n’avait pas les moyens de s’occuper d’eux…

Berthe – Oh, vous savez, le Boulevard des Allongés, ce sera ma prochaine adresse, alors…

Angela – Allez, un petit verre pour Noël, ça ne peut pas faire de mal ! Alors Tata, tu as réfléchi à ce qu’on s’était dit la dernière fois ? Louise – Ce n’est pas l’Abbé Pierre, c’est le Docteur Müller ! Une fondation qui s’occupe des orphelins qui n’ont pas de parents…

Louise parvient enfin à extraire de l’enveloppe un papier. Louise – Je ne sais pas si c’est très raisonnable ? Louise – Tu peux me passer mon châle, s’il te plaît ? Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée de tout laisser à l’Abbé Pierre…

Devant le sapin, sur la table, est installée une crèche. Après tout, nous aussi nous sommes une entreprise commerciale ! Barbara – Comme les Rois Mages suivaient l’Étoile du Berger, Gunter.

Derrière Emmanuelle arrive Gunter, beau médecin genre play boy, blouse blanche et stéthoscope autour du cou. Emmanuelle – Il est important que tous nos patients qui n’ont pas de famille sachent qu’ils peuvent compter malgré tout sur l’amour de notre Seigneur… – J’imagine que ce n’est pas de moi dont vous parliez, ma sœur…

Une maladie génétique dont l’issue est toujours fatale à plus ou moins longue échéance. Louise revient en chaise roulante et se remet à lire Pleine Vie.

Sonotones, fauteuils monte-escalier, conventions obsèques…

Elle perd de plus en plus la mémoire, mais à part ça, ça va… Je n’arrive pas du tout à me rappeler le nom de ce médicament… Ici, il faut bien rigoler un peu, vous savez, sinon… Non, malheureusement, pour les pertes de mémoire, il n’existe aujourd’hui aucun remède…

Si, je prends moi-même quelque chose de très efficace, mais…

Personnages : Le docteur : Gunter Les 2 infirmières : Sœur Emmanuelle et Barbara Les 3 patients (ou patientes) : Thelma, Louis(e), Berthe (ou Bertrand) Les 5 visiteurs (ou visiteuses) : Jack, Sandy, Fred, Angela (ou Angelo), Alex Les 2 policiers (ou policières) : Commissaire Ramirez et Adjoint Sanchez Le petit salon de réception de l’hôpital, destiné à recevoir les visiteurs. Gunter – Cela fait aussi partie de la magie de Noël ! Angela – Je t’ai aussi apporté des langues de chat, je sais que tu aimes bien… Angela – Tu n’auras qu’à les tremper dans ton champagne pour les ramollir. Et puis tu sais bien que ta mère a toujours eu une dent contre moi…

Sœur Emmanuelle, brune à la beauté discrète en tenue d’infirmière religieuse, décore en chantonnant un sapin de Noël malingre posé dans un coin sur une table. Même les grands magasins du Boulevard Haussman ont une crèche, pourquoi pas notre hôpital ? Louise – Tu es vraiment un ange, Angela, mais avec mon estomac.

Jack – Et cette boîte, vous ne vous souvenez plus où vous l’avez cachée ?